L'asclépiade incarnate, une plante qui attire les papillons, les pollinisateurs et les colibris

Une plante à cultiver au QUébec pour attirer les papillons, et plus spécialement le monarque (Danaus plexippus plexippus). En effet, sa chenille se nourrit exclusivement de ses feuilles.

L'asclepiade, une plante indigene qui attire les papillons, les pollinisateurs et les colibris
L’asclépiade incarnate est une espèce de milieux humides comme les marais, les fossés, les rives descours d’eau.

Tout savoir sur l'asclépiade incarnate:

  • L'asclépiade mesure entre 60 à 120 cm / 24 et 48 pouces de hauteur pour une largeur comprise entre 40 à 60 cm / 16 et 24 pouces.

  • Elle fleurit de juillet à août.

  • Sa couleur est rouge ou rose pourpré

  • C'est une plante odorante qui attire la faune: les papillons, les pollinisateurs et les colibris.

  • Sa culture est facile; elle convient parfaitement à un jardinier débutant.

  • Sa zone de rusticité est 4.

  • Elle aime être exposée à mi-ombre.

  • C'est une plante indispensable à la survie du papillon monarque.

  • L’asclépiade incarnate est une espèce de milieux humides; elle s'épanouira près des marais, des fossés, ou des rivages de lacs.

  • Elle produit des fruits, nommés follicules, qui s’ouvrent à maturité le long d’une fente pour libérer ses graines.

  • Un latex blanchâtre s'écoule de cette plante lorsqu'elle est endommagée. Il est toxique pour la plupart des animaux.

  • Le latex pourrait causer une réaction allergique chez certaines personnes sensibles.

  • Au Québec, il existe 4 espèces indigènes :

  • Asclepias syriaca (asclépiade commune), la plus fréquente

  • Asclepias incarnata (asclépiade incarnate)

  • Asclepias exaltata (asclépiade très grande)

  • Asclepias tuberosa var. interior (asclépiade tubéreuse ou asclépiade de l’intérieur), espèce menacée d'extinction

  • L'asclépiade était utilisée par les Premières Nations comme plante médicinale ou pour faire de la corde.

  • Durant la Seconde Guerre mondiale, on utilisait ses soies pour bourrer les vestes de sauvetage. Ses aigrettes sont de très bons isolants et leur confèrent la possibilité de flotter.

  • On la surnomme « soyer du Québec » ou « soie d’Amérique »: elle offre de bonnes qualités d'isolation thermique, acoustique ainsi qu'une excellente résistance à l'eau.

  • Aujourd’hui, la soie de l'asclépiade est commercialisée pour le rembourrage des douillettes et des oreillers, ainsi que la confection de vêtements chauds repoussant l’humidité,


Le rôle écologique des asclépiades

Le nectar des fleurs d’asclépiades attire bon nombre d'insectes et pollinisateurs comme des abeilles, des guêpes, des papillons, des coléoptères, des mouches et des colibris.

Les monarques pondent leurs œufs uniquement sur ces plantes, afin de procurer aux chenilles la nourriture dont elles ont besoin.


Malgré l’importance de ces plantes pour le monarque, elles sont souvent perçues comme des mauvaises herbes et sont éradiquées par des pesticides.


La survie du papillon monarque est intimement liée à la préservation et la réintroduction des fleurs d'asclépiades dans les jardins Québécois.


logo_on_fait_de_quoi_2022.gif
banniereOFDQ5.jpg