10 choses à savoir pour faire un jardin de la victoire, comme pendant la deuxième guerre mondiale


Pendant les deux guerres mondiales, des Québécois ont planté des jardins potagers dans des cours privées et des espaces publics pour soutenir l'effort de guerre.

L'objectif était de réduire la dépendance du public à l'égard de l'approvisionnement alimentaire canadien, libérant ainsi plus de nourriture pour les troupes de première ligne.

Les jardins coopératifs pendant la guerre au quebec

La popularité des jardins de guerre a augmenté pendant la Seconde Guerre mondiale et ils sont devenus officiellement connus sous le nom de Victory Gardens, jardins de la victoire.


Le mouvement a fait son apparition en 1944, avec environ 209 200 Victory Gardens produisant 57 000 tonnes de légumes.

Bien que ce mouvement ait fourni de la nourriture supplémentaire aux familles, il n'était pas assez important pour avoir un effet majeur sur la guerre.


Ce court métrage d'animation se concentre sur Mme Plugger, qui a hâte de créer son propre jardin de la victoire. Lui rappelant que les outils sont difficiles à obtenir et qu'aucun d'eux ne connaît grand-chose au jardinage, Plugger organise ses voisins pour cultiver des légumes sur un terrain vague.


Un message sur l'importance de la coopération et du partage des connaissances. . . surtout en temps de guerre.



 

Comment préparer son jardin de la victoire

1. Faites une liste des aliments que vous et votre famille aimez bien manger et estimez vos besoins

  • Évaluez la quantité de légume que votre famille consomme

  • Trouvez la moyenne de légumes que produit un plant

  • Calculez le nombre de plants dont vous aurez besoin.

  • Si vous avez moyen de congeler ou de faire des conserves, plantez-en plus.



2. Privilégiez des variétés prolifiques et faciles à cultiver.

Si vous êtes un jardinier débutant, commencez par des plantes faciles à cultiver:

Légumes faciles à cultiver:

  • betterave

  • carotte

  • chou

  • concombre

  • courge

  • haricot

  • laitue

  • pois

  • radis

  • tomate

Fines faciles à cultiver:

  • basilic

  • ciboulette

  • coriandre

  • origan

  • persil

  • romarin

  • sauge

  • thym



3. Gardez en tête la notion de rentabilité

La particularité d'un jardin de guerre est de maximiser la productivité et le coût.

Un jardin de la victoire devrait se partir de semences, et non de plants achetés au magasin.


Si vous utilisez de l'équipement électrique (tapis chauffant, ampoules de croissance, ...) pour faire pousser vos plants, vous devez être très vigilant(e)s au coût energétique éventuels.


4. Préparez vos semis en intérieur

Au Québec, les variétés à croissance lente ont tout avantage à être semées en intérieur.

Respectez bien les indications qui se trouvent sur le sac de semences. Vous pouvez télécharger gratuitement notre calendrier des semis pour vous aider en cliquant ici.

Soyez patient ! Semer trop tot est contre productif !

5. Notez et respectez les dates de semis et de repiquage recommandées sur les sachets de semences.

Notre planificateur de semis est disponible en téléchargement gratuit. (cliquez ici)




6. Planifiez un roulement de vos cultures, afin d'échelonner les récoltes tout au long de la saison.

Faire de la culture successive est une belle façon d'optimiser l'espace dont vous disposez.

  • Déterminez quelles cultures peuvent être cultivées et récoltées tôt.

  • Remplacez-les par des cultures estivales.

  • Remplacez-les par cultures automnales.

7. Décidez où votre jardin de la victoire sera placé.

L'emplacement d'un jardin de la victoire peut être n’importe où, à condition que l'ensoleillement soit suffisant.

Une plante a besoin de 6 à 8 heures d’ensoleillement par jour pour pousser

Évitez cependant de faire un potager aux endroits où il y a des racines d’arbres envahissantes.

8. Prévoyez d’enrichir votre sol de votre jardin de la victoire.

Compostez !

Découvrez ce que l'on peut ou pas mettre au compost en cliquant ici.

9. Prévoyez d'inviter les pollinisateurs au jardin.

Plantez des fleurs attirent les pollinisateurs.

Découvrez quoi planter pour attirer les abeilles en cliquant ici

10. Jardinez en mode collaboratif.

La particularité d'un jardin de guerre est la solidarité toute singulière qui s'en dégage.

Alors partagez, échangez, donnez... des semences, de l'aide, de l'expertise, du temps.

Partagez autant que vous le pouvez et surtout, ayez du fun!

Les jardins de guerre procuraient un sentiment d'unité et de patriotisme aux Canadiens désireux de soutenir l'effort de guerre.

Source image: Propaganda poster created by the Canadian Food Board promoting gardening during the First World War. ONF Credit: Canadian Food Board, “Come into the Garden Dad!,” Archives of Ontario War Poster Collection, C 233-2-2-0-96.

Posts similaires

Voir tout
logo_on_fait_de_quoi_2022.gif
banniereOFDQ5.jpg