On dirait une fleur blanche en plastique... l'anémone de printemps est apparue dans votre jardin!

L'anémone de printemps, pulsatille de Pâques ou pulsatille de printemps (Pulsatilla vernalis) est une plante vivace. Au Québec, on la retrouve dans les prairies ou les rocailles.

On dirait une fleur blanche en plastique... l'anémone de printemps est apparue dans votre jardin!
L'anémone de printemps apparaît juste après la fonte des neiges, au printemps ou au début de l'été

L'anémone pulsatille pousse spontanément, apportée dans votre jardin par le vent ou les oiseaux. Cette plante résiste au froid, au vent et à la sécheresse lorsqu'elle est bien implantée.

Elle apparaît juste après la fonte des neiges, au printemps ou au début de l'été. Sa tige ainsi que ses pétales sont couverts de longs poils duveteux qui la protègent des températures extrêmes du printemps. Elle mesure de 4 à 5 pouces.

Ses fleurs sont blanches à l'intérieur, mauves à l'extérieur et ont un diamètre d'environ 1,5 pouce.


Ne la déplacez pas!

Ses fleurs offrent un refuge où se réchauffer aux petits insectes grâce à la disposition de ses pétales qui reflètent la lumière du soleil augmentant ainsi la température de plusieurs degrés,

selon Johnny Caryopsis, dans un article sur le site Nature North.


Au Canada, on retrouve l’anémone pulsatille au Yukon, dans les Territoires du nord-ouest, en Colombie Britannique, dans les prairies jusqu’à l’extrémité ouest Québec et la région du grand Montréal.

Cette fleur est protégée dans certains pays, notamment en France, car considérée comme espèce en péril.


Belle mais toxique !

Toute la plante est toxique et fortement irritante.

Ses feuilles et ses racines contiennent un poison pulsatile violent "anémonine". Son ingestion provoque des troubles digestifs, circulatoires et respiratoires. Le principe vénéneux disparaît après dessiccation et cuisson.

Posts similaires

Voir tout
logo_on_fait_de_quoi_2022.gif
banniereOFDQ5.jpg