Le développement durable au Québec en 2021

Dernière mise à jour : 13 août

L’économie québécoise est circulaire à 3,5 %. Cela signifie que la majeure partie des ressources qu’utilise l’économie pour satisfaire ses besoins ne sont pas circulaires. Complexe et en grande partie linéaire, l’économie québécoise repose sur des taux d’extraction, de production, de commercialisation et de consommation élevés.

Le développement durable au Québec en 2021
Sculpture upcycling de l'artiste christine hantzo

Près de 271 millions de tonnes de ressources et de matières entrent dans l’économie chaque année, soit 32 tonnes par personne – un niveau supérieur à la moyenne canadienne.


HABITATION

C’est la plus grande catégorie en matière d’utilisation de ressources. La construction et l’entretien des maisons et des infrastructures représentent 88 millions de tonnes (34 %) de l’empreinte matérielle de la province.


ALIMENTATION

Les produits agricoles, comme les cultures et l’élevage nécessitent 42,5 millions de tonnes (16%) par an. Les produits alimentaires ont un cycle de vie court dans notre économie, étant consommés rapidement après leur production.


MOBILITÉ

Le besoin de mobilité représente une part considérable de l’empreinte matérielle : 36,6 millions de tonnes (14 %). Deux types de ressources sont utilisés en particulier : les matériaux utilisés pour construire des technologies et des véhicules de transport, comme les voitures, les trains et les avions, mais surtout les combustibles fossiles utilisés pour les alimenter.


PRODUITS MANUFACTURÉS

Ils forment un groupe de produits variés et complexes – tels que les réfrigérateurs, les vêtements, les produits de nettoyage, les produits d’hygiène personnelle et les peintures – qui ont, généralement, une durée de vie courte ou moyenne dans la société.

Les textiles, notamment les vêtements, consomment aussi de nombreux types de ressources différentes, comme le coton, des matériaux synthétiques, tels que le polyester, les colorants et des produits chimiques. Ils représentent 34,7 millions de tonnes (13 %) de ressources.


SERVICES

La prestation de services à la société va de l’éducation aux services publics, en passant par les services bancaires et les assurances. L’empreinte matérielle connexe est la troisième plus importante, 43 millions de tonnes (16 %) au total, et concerne habituellement l’utilisation de matériel professionnel, de mobilier de bureau, d’ordinateurs et d’autres infrastructures.


SOINS DE SANTÉ

La population étant croissante, vieillissante et, en moyenne, plus prospère, les services de santé augmentent à l’échelle mondiale. En dehors des bâtiments, les groupes de ressources habituels incluent l’utilisation d’immobilisations telles que des appareils de radiographie, des produits pharmaceutiques, du mobilier hospitalier (lits), des produits jetables et de l’équipement de soins à domicile. Cela représente 7,7 millions de tonnes (3 %) au Québec.


COMMUNICATION

Elle devient un aspect de plus en plus important de la société contemporaine, assurée par une combinaison d’équipement et de technologies allant d’appareils mobiles personnels aux centres de données.

Une connectivité accrue est aussi un facteur habilitant de l’économie circulaire, où la numérisation peut rendre des produits physiques obsolètes, ou permettre de mieux utiliser des actifs existants, notamment les produits consommables, un parc ou une infrastructure immobilière. Ce groupe utilise moins de ressources, se situant à 9,4 millions de tonnes (4 %).


Il est urgent de renforcer nos pratiques éco-responsables au Québec!

Les 16 principes du développement durable:


• Santé et qualité de vie

• Équité et solidarité sociales

• Protection de l’environnement

• Efficacité économique

• Participation et engagement

• Accès au savoir

• Subsidiarité

• Partenariat et coopération intergouvernementale

• Prévention

• Précaution

• Protection du patrimoine culturel

• Préservation de la biodiversité

• Respect de la capacité de support des écosystèmes

• Production et consommation responsables

• Pollueur payeur

• Internalisation des coûts


en savoir +: rapport d'indice de circularité au Québec : ici

3 vues0 commentaire