Comment produire soi-même et conserver ses semences comme un pro: plantes, fleurs, fruits et légumes

Dernière mise à jour : 13 août

Tout jardinier a besoin de semences pour son jardin ornemental ou son potager. Il est possible de s'en procurer chez un artisan semencier québécois, mais pourquoi ne pas les produire soi-même.




La production de vos propres semences vous permet :

  • de cultiver vos variétés de plantes préférées.

  • de jardiner à moindre coût.

  • d'avoir ses semences qui ne sont plus disponibles sur le marché.

  • d’avoir des plants mieux adaptés aux conditions de votre terrain, grâce au processus de sélection.

  • de contribuer à la conservation de la biodiversité.

  • de reproduire les caractéristiques d'une plante que vous avez appréciées.

  • de préserver des variétés rares, en voie de disparition, et qui ne sont pas vendues en magasin.

  • d’en apprendre davantage sur les plantes et la botanique.

Planifiez votre production des semences:

Prévoyez des distances d’isolement minimale entre différentes variétés d’une même espèce. Cela permet de s’assurer de la pureté des vos semences, de conserver les caractéristiques propres à chaque plante et d'éviter que la partie femelle de la fleur soit fertilisée par le pollen d’un autre cultivar de la même espèce.


Comment produire soi-meme et conserver ses semences comme un pro: plantes, fleurs, fruits et legumes



Voici les distances d’isolement recommandées:

  • Amarante: 300 m / 385 pieds

  • Aneth: 1,5 km / 0,93 mile

  • Aubergine: 400 m / 0,25 miles

  • Basilic: 50 m / 165 pieds

  • Bette à carde: 8 km / 5 miles

  • Betterave: 8 km / 5 miles

  • Blé d’Inde: 30 m / 98 pieds

  • Brocoli: 1,5 km / 0,93 mile

  • Cantaloup: 400 m / 1300 pieds

  • Carotte: 800 m / 2625 pieds

  • Céléri: 1,5 m / 3.8 pieds

  • Cerise de terre: 100 m / 328 pieds

  • Chou: 1,5 km / 0,93 mile

  • Chou chinois: 1,5 km / 0,93 mile

  • Chou Bruxelles: 1,5 km / 0,93 mile

  • Chou kale: 1,5 km / 0,93 mile

  • Chou-fleur: 1,5 km / 0,93 mile

  • Ciboulette: 400 m / 0,25 mile

  • Citrouille: 40 m / 132 pieds

  • Concombre: 35 m / 115 pieds

  • Coriandre: 800 m / 2625 pieds

  • Courge: 400 m / 1300 pieds

  • Courgette: 400 m / 1300 pieds

  • Épinard: 8 km / 5 miles

  • Fenouil: 800 m / 2625 pieds

  • Fraisier: 800 m / 2625 pieds

  • Haricot: 3 m / 10 pieds

  • Laitue: 3 m / 10 pieds

  • Maïs: 30 m / 98 pieds

  • Melon: 400 m / 1300 pieds

  • Melon d’eau: 400 m / 1300 pieds

  • Moutarde: 1,5 km / 0,93 mile

  • Navet: 800 m / 2625 pieds

  • Oignon: 400 m / 1300 pieds

  • Pastèque: 400 m / 1300 pieds

  • Persil: 1,5 km / 0,93 mile

  • Piment: 10 m / 33 pieds

  • Poivron: 10 m / 33 pieds

  • Poireau: 1,5 km / 0,93 mile

  • Pois: 3 m / 10 pieds

  • Pomme de terre: 10 m / 33 pieds

  • Radis: 200 m / 656 pieds

  • Roquette: 200 m / 656 pieds

  • Soja: 8 m / 26 pieds

  • Tomates 5 m / 16 pieds

  • Tomates anciennes: 15 m / 50 pieds

  • Tournesol: 800 m / 2625 pieds

A noter:

Certaines plantes s'auto-fécondent. Ces fleurs possèdent des organes mâles et femelles et la pollinisation se produit à l’intérieur d'elles-même. Elles nécessitent donc aucune distance d’isolement.

La récolte de ces semences de plantes bisannuelles se fait sur le plant lors de la deuxième année de culture.

Sélectionnez les meilleurs plantes

Pour ce faire, basez-vous sur:

  • la taille des fruits.

  • leur saveur.

  • la couleur de la plante.

  • leur rendement.

  • la résistance à la chaleur, à la sécheresse et aux maladies.

Récoltez au bon moment

Ne récoltez les semences que sur les plants sains.

Récoltez les semences au moment où elles sont à maturité.

Renseignez-vous!

Nettoyez bien comme il faut

Assurez-vous qu'aucun insecte ne s'est invité dans votre récolte. Retirer la semence de la gousse, du fruit ou de la capsule dans laquelle elle se trouve...

La façon de faire peut varier d’une espèce à l’autre.

Laissez fermenter 3 à 5 jours les graines de tomates dans un pot avec un peu d’eau pour dissoudre la pulpe gélatineuse qui les enveloppe et les empêche de germer.

Séchez : le pire ennemi des semences, c'est l'humidité!

Assurez-vous que les semences sont bien sèches afin de bien pour les conserver. Laissez vos semences sècher dans un edroit sec, à l’abri du soleil.


Faites un test de germination

Le test de germination permet de déterminer si les semences sont vivantes et en bonne santé. Semez 10 à 20 graines dans un terreau semi-humide, et comptez combien germent. Si 80 % (ou plus( de vos semencent poussent, vous pouvez les entreposer pour plusieurs années.

Conserver vos semences

Apposez des étiquettes sur vos semences pour mieux les identifier;

Notez:

  • la variété

  • l'année de récolte

  • le taux de germination;


L’entreposage des semences doit se faire dans un endroit :

  • frais.

  • sec.

  • à l’abri de la lumière.

  • à température ambiante, au réfrigérateur ou au congélateur.

Utilisez des pots hermétiques en verre si vous conservez vos graines au réfrigérateur ou au congélateur), afin de les protéger de l’humidité.
49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout