Comment préparer son jardin à accueillir un potager

Ça y est, c'est décidé! Tu te lances! Cette année tu vas avoir un potager dans lequel plein de fabuleux légumes gratuits vont pousser... Alors quoi faire pour que cette expérience se passe bien?

Avant de semer, il faut se préparer!


PLANIFIE

Réfléchis à l'agencement de tes futures plantes dans votre futur potager: fais un plan.


VOIS CE QUE CA DONNE EN VRAI

Délimite ''sur le terrain'' les différentes zones de plantation pour chacun légumes ou plantes en faisant des repères au sol, à l'aide de petites branches ou de piquets.


TRAVAILLE LA TERRE

On peut travailler la terre dès que la température est clémente. Lorsque le sol n'est plus gelé, tu peux commencer à l'ameublir pour y faire pénétrer l’air, l’aider à se réchauffer, faciliter la pénétration de l’eau et garder ta terre vivante. Les semis ont besoin d’air, de chaleur et d’eau pour germer. Ils se plairont bien mieux dans votre sol meuble!

Petite astuce : Pour garder le sol vivant, évite de retourner la terre avec une bêche. Ainsi, tu ne détruireras pas la microfaune qui s’y trouve et qui contribue à la santé de ton sol !

Comment faire pour travailler la terre ? Dans les terres légères : – On passe un croc à 4 ou 5 dents pour aérer le sol, déloger les racines d’adventices et casser les mottes. – On termine avec un petit coup de râteau droit.

Dans les terres argileuses : – On soulève la terre sans la retourner à l’aide d’une fourche. – On passe un croc à 4 dents pour aérer le sol, déloger les racines d’adventices et casser les mottes. – On termine avec un petit coup de râteau droit.



RAJOUTE DES AMENDEMENTS

Les plantes que tu vas planter ont toutes des besoins différents.

Incorpore à la terre de ton jardin des amendements selon les cultures que tu prévoies.

Par exemple, les tomates sont gourmandes et demandent un sol bien plus riche que de nombreuses autres plantes...


Que peux-tu rajouter ? Algue granulaire: elle contribue de manière considérable à la croissance et à la qualité des végétaux. Basalte: apporte de la silice et renforce les tissus végétaux pour une meilleure résistance aux maladies et aux insectes Calcium marin: corrige l’acidité excessive du sol et les carences en calcium. Chaux dolomitique: elle contient du calcium et du magnésium, 2 éléments nutritifs essentiels à la croissance des plantes.

Compost: l’amendement de base dans le potager. Poussière de roche: riche en silice naturelle, elle est une excellente source de calcium, de fer, de magnésium, de potassium et d’oligo-éléments. Sables verts: le silicate de fer et de potassium sert à alléger les sols durs et à améliorer la rétention d’eau et de nutriments dans le sol. Sulfate d’aluminium: il aide à acidifier les sols Tourbe de sphaigne: elle aide à alléger les sols et à augmenter leur rétention d’eau.



RAJOUTE DES BIOSTIMULANTS

Un biostimulant ''stimule'' le travail des micro-organismes du sol.

Activateur de sol: une combinaison de micro-organismes naturellement présents dans le sol et d’un sous-produit forestier qui améliore l’absorption des nutriments et soutient la croissance et la santé de la plante.


Compost de crevettes: convient particulièrement bien à la culture en bacs ou en pots

Fumier de mouton: on le met dans les sillons lors des semis pour fournir des nutriments aux plantules sans les brûler

Mycorhize: en s’associant aux racines, les champignons mycorhiziens accroissent l’absorption des nutriments et de l’eau par les plantes et augmentent leur tolérance à la sécheresse et autres stress environnementaux.


Bon jardinage !

Posts similaires

Voir tout
logo_on_fait_de_quoi_2022.gif
banniereOFDQ5.jpg