Anatomie des plantes: les racines et les tiges

Dernière mise à jour : 21 août

Les espèces végétales varient par leur forme, leur couleur, leur parfum et leur utilité. Pour mieux comprendre cette diversité, il est intéressant de connaître un petit peu l'anatomie des plantes:


Anatomie des plantes: les racines et les tiges

Une plante est composée de 3 grandes parties : racines, tiges et feuilles.

La façon dont sont ordonnées ces 3 parties conditionne le port de la plante.


Les différents ports

La position des rameaux sur la tige détermine le port de la plante. On distingue :


Le port arborescent


Acrotonie : le tronc est formé par le bourgeon terminal. Hypotonie : Les bourgeons les plus gros sont dirigés vers le bas et donnent les plus longs rameaux.

Ce port concerne les arbres, les arbustes, arbrisseaux et sous-arbrisseaux (petites plantes ligneuses comme le thym).


Le port buissonnant


Basitonie : Il y a développement de plusieurs bourgeons dès le collet (base de la tige). Epitonie : Les bourgeons les plus gros sont dirigés vers le haut. Ce port concerne les buissons (ronces par exemple).


Les herbacées

Ce sont toutes les plantes non ligneuses.




Les racines

La racine sert:


  • à absorber l’eau et les sels minéraux indispensables à la plante

  • à fixer celle-ci dans le sol.

  • de réservoir à la plante


La zone subéreuse (4) correspond à la partie la plus âgée de la racine; elle porte les racines secondaires ou radicelles.


La zone pilifère (3) émet des poils absorbants. Ce sont eux qui permettent l’absorption de l’eau et des sels minéraux.


La zone d’accroissement (2) située derrière la coiffe, elle est responsable de la multiplication cellulaire.


La coiffe (1) termine et protège la racine. C’est elle qui permet la pénétration dans le sol.



Les différents types de racines


Il existe plusieurs types de racines:

La racine pivotante va chercher l’eau en profondeur. Ce sont principalement les arbres et les plantes de régions sèches qui possèdent ce système.


La Racine adventive qui prend naissance sur une tige souterraine ou aérienne.

Elle est souvent utilisée pour la multiplication des végétaux et le bouturage des plantes.



La Racine fasciculée court sous la surface du sol


La Racine traçante qui s’étend horizontalement.




Les tiges


La tige sert de relais entre les racines et les feuilles. La tige permet l’échange de substances chimiques. La tige correspond à une alternance de noeuds et d’entre-noeuds.

Le noeud est le point de départ d’organes latéraux tels que les rameaux et les feuilles.

La tige porte des bourgeons.

Un bourgeon est un organe de croissance, c’est lui qui est aussi à l’origine d’un nouveau rameau ou d’une nouvelle inflorescence.

Chaque tige possède un bourgeon terminal qui la termine et plusieurs bourgeons axillaires situés à la base des feuilles.

La tige peut être souterraine, dans ce cas les feuilles sont réduites à l’état d’écailles et la tige sert d’organe de réserve.


Le rhizome est une tige souterraine vivace qui est souvent de forme allongée et en position horizontale dans le sol.


Le tubercule est un organe souterrain de réserve provenant soit d’une tige ou d’une racine modifiée.


Une bulbe est un bourgeon souterrain modifié, riche en réserve, porté par une tige réduite et protégé par des feuilles en écaille.


Le collet correspond à la transition entre la tige et la racine.


Les différents types de tiges



La tige peut être : Dressée : la tige est suffisamment robuste pour se développer à la verticale. Montante : concerne souvent des plantes dont la souche est vivace et robuste mais dont les tiges aériennes sont grêles et herbacées. Couchée ou rampante : les tiges sont étalées au sol et ne montent pas ou peu. On parle également de plantes prostrées. Volubile : entoure un support pour y prendre appui. Grimpante : se fixe sur un support par des crampons qui sont des racines adventives ou par des vrilles, qui sont des feuilles transformées.



229 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout